Méthodologie de conception d’un arrosage automatique

L’étude préalable d’un arrosage automatique peut se décomposer en 3 étapes principales.

Pour commencer vous allez devoir concevoir un plan de jardin en faisant bien attention à l’échelle que vous allez utiliser.

Ensuite vous relèverez quelques indications dont vous aurez besoin pour calculer le nombre maximum d’arroseurs qui composeront vos secteurs d’arrosage.

Pour cela il est donc nécessaire de connaître le débit et les pressions de votre installation en eau.

Ces étapes sont importantes pour shématiser votre installation d’arrosage automatique.

1. Relever les mesures de débit et de pression

La première étape de l’étude consiste à collecter les informations qui vous guideront par la suite dans le choix du matériel que vous utiliserez.

Vous verrez dans cet article les outils dont vous aurez besoin et la manière de les utiliser pour relever ces mesures.

Mesure du débit :

Cette mesure est très importante puisqu’elle va vous permettre de calculer les répartitions de vos secteurs d’arrosages. Vous verrez comment, en fonction du débit des arroseurs que vous choisirez, l’utiliser pour calculer le nombre de secteursqui composera votre système d’arrosage automatique.

Mesure des pressions :

Pression statique :

La pression statique (comprenez la pression du réseau fermé, quand l’eau ne circule pas) ne vous servira pas directement dans le calcul de vos secteurs, cependant elle vous permettra de choisir la résistance à la pression du tube que vous utiliserez pour votre secteur primaire.

Pression dynamique :

La pression dynamique (pression à relever sur une sortie d’eau lorsque l’eau circule), elle, sera très utile dans la troisième partie de votre étude puisqu’elle vous permettra de calculer au mieux les besoins de votre installation.

Pour relever ces mesures, consultez le guide pour le calcul du débit et la pression d’eau

2. Faire un plan

Comme dans tous travaux, il vous faudra réaliser un plan de votre jardin. Ce plan devra contenir les limites de votre jardin, faire apparaître votre habitation et tous les éléments qui s’y rattachent (terrasse, allées, piscine, pool-house…).

Ici, également, vous verrez le matériel dont vous aurez besoin et comment l’utiliser.

Une fois votre plan en main, vous allez pouvoir, en fonction des caractéristiques de ceux-ci, placer vos arroseurs et ainsi déterminer le nombre de turbines et de tuyères dont votre système aura besoin pour arroser convenablement votre jardin.

3. Le Calcul des secteurs

Un peu de maths n’ayant jamais tué personne, vous allez devoir procéder à une succession de calculs afin que votre installation d’arrosage automatique fonctionne.

C’est-à-dire que tous vos arroseurs se lèvent correctement et remplissent leur fonction sans connaître de manques.

Lors de cette étape vous verrez également comment calculer les pertes de charge associées à la longueur de tube utilisée pour optimiser votre système.

Ainsi vous allez devoir calculer, dans l’ordre chronologique :

  • Le débit instantané de l’ensemble de vos arroseurs;
  • Le nombre de secteurs de votre installation ;
  • Le débit moyen de vos arroseurs par secteur ;

Ensuite vous verrez comment :

  • Composer les différents secteurs de votre installation ;
  • Déterminer le diamètre des canalisations ;

Pour enfin calculer :

  • Les pertes de charge par secteur.

Retrouvez toute la méthodologie de calcul du nombre de vos secteurs.